Accueil » Article » Synthèse des comptes rendus d'entretiens Parents et professionnels associatifs

Synthèse des comptes rendus d'entretiens Parents et professionnels associatifs

Du 01 décembre 2015 au 5 janvier 2016, nous avons entamé la deuxième partie de notre phase d’entretien, à savoir, interroger les parents et les professionnels de terrain. Nous nous sommes donc entretenu avec 3 présidents / membres des clubs sportifs et associations de la commune et 3 parents.

1.    Le rôle des parents selon les personnes rencontrées.
Généralement, la conception du rôle d’un parent reste similaire aux premiers entretiens que nous avons eu : accompagner et guider son enfant dans sa prise de décisions et dans son autonomisation. Il s’agirait également d’éduquer et de protéger son enfant afin qu’il choisisse « le meilleur chemin possible ».  Le rôle d’un parent serait de transmettre des valeurs et d’aider son enfant à s’épanouir dans sa vie d’enfant et de futur adulte.
Il ressort de nos échanges, que la communication entre parent et enfant est primordiale.
Un parent nous a exprimé le fait qu’il n’existe «  pas de mode d’emploi de la bonne éducation, mais que l’important pour un parent, c’est de savoir quelles sont ses propres limites ». Il nous a également été dit que les parents peuvent se tromper et faire des erreurs.
Selon eux, être parent ce serait, être  « ambivalent car ils peuvent être heureux tout en ayant le droit d’être fatigués et dépassés par moment ».
La plupart des personnes interrogées, nous exprime le fait que le rôle de parent serait influencé par le monde extérieur. Pour illustrer cette idée, elles évoquent notamment le développement excessif des nouvelles technologies et l’influence que celles-ci peuvent avoir sur leurs enfants. Le rôle d’un parent devrait être alors, de  poser un cadre structurant face à certaines consommations qui pourraient être abusives.

2.    Les préoccupations des parents et des enfants selon les personnes rencontrées.
Dans l’ensemble, les personnes interrogées estiment que les préoccupations des parents se tourneraient davantage vers la scolarité de leurs enfants. De plus, la période du collège leur semblerait être la plus délicate. En effet, elle représenterait une évolution et des changements tant physiques que physiologiques de l’enfant, et serait donc propice « à une quête d’identité et d’affirmation » de leur part.
Une maman nous a fait part de ses préoccupations en matière de réseaux sociaux ou encore de consommation de drogues et d’alcool. Elle a cependant précisé que malgré ses préoccupations, « il faut savoir faire confiance à son enfant ».
Un parent nous a dit, penser que les préoccupations des parents évolueraient en fonction de l’âge de l’enfant. D’autres nous ont précisé que le premier enfant serait synonyme de découvertes, de questionnements et d’apprentissages.
Selon les membres des associations sportives, les parents seraient attachés à inculquer à leurs enfants, certaines valeurs véhiculées par le sport (telles que l’entraide, la rigueur, le respect). L’inscription aux activités sportives aurait alors, selon eux, pour but de canaliser les enfants, leur apporter un loisir mais aussi leur donner un cadre structurant.

3.    Ce que les personnes rencontrées, pensent du projet de la Maison des Enfants et des Parents.
Dans l’ensemble, les personnes interrogées s’accordent à penser qu’une maison des parents et des enfants devrait être un lieu où les parents pourraient échanger entre eux lorsqu’ils se sentent seuls et/ou en difficulté. Elle représente pour certains, une sorte d’aide au quotidien des parents.
Nous notons que l’évocation du projet suscite chez les personnes interrogées, les mots « partage », « échange », « bienveillance » et « non-jugement ». Il nous a été dit que le but de ce lieu devrait être de favoriser l’échange entre les parents, mais également de créer un espace pour les enfants, où ils pourraient se libérer et parler. Il s’agirait d’un lieu où parents et enfants s’y rendraient, pour aller à la rencontre de l’autre.
Une maman a exprimé le fait que ce lieu pourrait aider les parents dans la relation à leurs enfants.
Une des personnes rencontrées, pense que ce projet ne devrait pas se centraliser sur les éventuelles problématiques des parents, mais plutôt avoir pour vocation, de mettre en avant leurs potentialités.

4.    Ce que les personnes interrogées voudraient trouver au sein de la maison des parents et des enfants
Une maman nous a dit qu’elle aimerait trouver en ce lieu, des personnes à son écoute, qui pourrait la conseiller et qu’elle pourrait aller voir si besoin. Ce lieu pourrait aussi donner l’occasion aux parents, d’échanger avec leurs enfants, de manière ludique.
Une maman a insisté sur le fait que les personnes auraient besoin de se sentir à l’aise et en confiance pour oser parler de sujets intimes tel que la parentalité. Elle nous a alors dit que la maison des parents et des enfants devrait être un lieu rassurant, chaleureux  et où l’on se sent en confiance.
La plupart nous ont fait part de leur volonté de pouvoir rencontrer des professionnels en ce lieu, mais pas de manière trop officielle et constante.
Une maman nous a suggéré que les ateliers et actions qui devraient s’y dérouler devraient être de courtes durées car aujourd’hui, les gens semblent débordés par le manque de temps.

5.    Les suggestions d’actions à mettre en place au sein de la Maison des Enfants et des Parents selon les personnes rencontrées.
Il nous a été suggéré de mettre en place des temps d’échange libre, avec des thèmes choisis par les parents.
Il a également été proposé d’organiser des ateliers à thème.
De plus, afin de faire connaître ce lieu aux parents, il a été soumis, l’idée d’organiser des évènements festifs en son sein.
Une maman nous a fait part de son avis de mettre en place d’abord des actions en faveur des enfants, afin de progressivement sensibiliser les parents, et instaurer ensuite des actions pour les parents.
Il a été évoqué qu’il pourrait être établi un lien entre ce lieu et les associations sportives, dans la mesure où ces dernières contribuent également à la création du social et à la rencontre entre les personnes.  
D’autre part, certaines personnes ont proposé de mettre en place des activités telles que le dessin, l’écriture, les arts créatifs, qui pourraient permettre aux enfants de s’évader.
De plus, elles suggèrent, pour les parents, d’organiser des groupes de parole, des ateliers cuisine ou encore des activités manuelles.

Questionnement quant à un entretien :
-    Bien que le projet de la maison des parents et des enfants, soit destiné à toutes les familles et à tous les parents, suite à notre entretien avec la vice-présidente de l’association TEPA (Tous Ensemble Pour Agir), nous nous interrogeons quant à la place laissée au handicap dans la maison. En effet, la vice-présidente nous a questionné sur la façon dont nous comptions amener les familles touchées par le handicap, à se sentir concernées par le projet.

 

Les publications