Accueil » Article » Retour sur le séjour de la délégation béninoise à Bessancourt

Retour sur le séjour de la délégation béninoise à Bessancourt

commune zé

Dans le cadre de sa réflexion sur les rapports Nord/Sud, la municipalité de Bessancourt a initié une coopération active avec la ville de Zè, située au centre du Bénin. Cette coopération, initialement prévue sur une période de quatre ans (de 2007 à 2011), s’est concrétisée par la mise en œuvre de deux projets s’inscrivant respectivement dans une démarche de commerce équitable et de développement durable à savoir la transformation de sachets plastiques usagés en objets du quotidien destinés à la vente ainsi que le développement de dessertes d’eau potable sur la ville de Zé et ses environs.

Dans le cadre de sa démarche de coopération décentralisée initiée en 2004, le maire de Bessancourt, Jean-Christophe Poulet et Marie-Christine Duprez-Pannetrat, adjointe au maire déléguée aux solidarités et au logement, ont accueilli à Bessancourt les élus de la ville de Zè (Bénin) du lundi 3 au vendredi 7 décembre.

retour sur le séjour de la délégation béninoise à BessancourtSoucieux d’inscrire son action dans une continuité, le maire de la ville de Bessancourt a reconduit cette coopération qui se traduit par un développement social et économique.

Au cours de leur séjour, les Béninois ont visité l’Assemblée nationale et la ville de Bessancourt. Ils ont également rencontré le Conseil Municipal des Enfants, les responsables du  SEDIF (Syndicat des Eaux d’Ile-de France) dont le soutien s’est avéré essentiel dans la création des bornes fontaines, d’un château d’eau et d’une pompe en plein cœur de Zè.

Enfin, dans le prolongement du « projet recyclage » et de la sensibilisation au tri des déchets mis en place en 2007, le maire de Bessancourt et la délégation béninoise se sont rendus à  la déchèterie de Bessancourt et le centre de tri à Saint-Ouen l’aumône. La quantité de déchets générée chaque jour en France les a  impressionnés : 430 kg de collecte de déchets en 2011 par an et par habitant sur le syndicat Tri-action !

Les perspectives du partenariat
Le maire de Zè souhaiterait lui même développer des rencontres entre les différentes générations et améliorer aussi le confort des plus âgés dans sa ville. Par ailleurs, le maire de Zè s’est fixé un objectif ambitieux : parvenir à obtenir de l’Etat béninois la création d’une déchèterie et pourquoi pas, d’un centre de tri pour Zè et les communes voisines. Pour ce faire, il compte solliciter les maires pour qu’ensemble, ils exercent une pression auprès du gouvernement.

En termes d’échanges, il se propose d’offrir des essences d’arbres du Bénin pour végétaliser une place ou une rue portant le nom de Zè dans l’éco-quartier des Meuniers. Cette idée sera étudiée mais nécessitera de trouver des essences d’arbres compatibles avec notre environnement. La ville de Bessancourt restera l’ambassadeur de Zè en France et prolongera ses actions conformément aux engagements de développement durable établis dans l’Agenda 21 de 2004.
Le SEDIF continuera à soutenir la commune de Zè par un suivi technique et financier des dessertes d’eau potable mises en place.

Les publications