Accueil » Article » Bessancourt et Zè pour un développement durable

Bessancourt et Zè pour un développement durable

Jumelage avec la ville de Zè

Un jumelage avec la Ville de Zè, au Bénin, est en train de voir le jour. Vous êtes invités à vous saisir du projet.
Notre ville élabore un Agenda 21 local depuis 2002. Ce qui signifie que le développement durable est le fil rouge de toute notre politique locale. Un Agenda 21 doit respecter un certain nombre de critères, dont celui de proposer un partenariat Nord-Sud.

L’Unité de Protection de l’Environnement (UPE) au Bénin a pris contact avec nous pour proposer un jumelage avec la ville de Zè, dans l’esprit du développement durable. M. le Maire, Jean-Christophe Poulet, s’est rendu au Bénin à l’invitation des autorités locales pour travailler avec les élus de Zè, les services de l’Etat et l’UPE et élaborer une proposition de partenariat. De nombreuses séances de travail ont eu lieu entre les élus de Zè et M. le Maire afin d’être parfaitement en accord sur les objectifs de ce partenariat.

Un premier projet

Zè est un regroupement de villages d’une population de 77 000 habitants avec une ville centre de 7000 habitants. C’est une commune de brousse, parcourue de pistes en terre battue. La pollution par les sacs plastiques constitue le premier problème environnemental et sanitaire identifié par les élus. L’idée est donc apparue d’instaurer un premier partenariat autour de la préservation de l’environnement et plus précisément du tri des déchets et de l’éradication des sachets en plastique.

Rendez-vous

Ce jumelage n’est pas un jumelage d’apparat. Il s’agit de répondre à des besoins spécifiques définis dans le plan de développement local de Zè et de Bessancourt (l’Agenda 21).
Lors de la première présentation du projet, il a été rappelé que dans le domaine de la collaboration Nord-Sud, certaines initiatives souffrent encore d’une attitude tiers-mondiste. Afin de poser les bases d’une collaboration égalitaire et durable, M. le Maire et les élus de Zè ont défini une éthique de partenariat claire, basée sur des objectifs communs :
- préserver l’environnement à l’aide d’une réflexion commune Nord-Sud ;
- développer l’éducation à l’environnement ;
- lutter contre la déscolarisation ;
- mettre en place des projets durables, aidant à la résolution des problèmes locaux (durable signifiant ici que les projets doivent vivre d’eux-mêmes, localement et s’auto-financer, même s’ils voient le jour au travers d’une aide de partenariat international) ;
- mettre en place des programmes d’actions pluriannuels.
Les participants se sont entendus sur ces lignes directrices et ont affirmé leur volonté d’une gestion transparente, quelle que soit la forme que prendra le partenariat.

La réunion du mercredi 18 janvier 2006 a permis aux participants de rencontrer Clément Kotan, directeur de l’ONG béninoise Unité de Protection de l’Environnement, partenaire essentiel de ce projet. Les nombreux échanges furent l’occasion de rappeler l’éthique et le fonctionnement de ce partenariat futur. Afin que ce projet soit durable et que toutes les personnes qui le souhaitent puissent participer, il a été décidé de constituer une association. Les statuts de celle-ci ont été adoptés mardi 23 mai 2006.

Toutes les énergies sont attendues. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressés.

 

 

Les publications